Le premier petit pas est le plus grand saut - partie 2.

Lorsque j'ai décidé qu'il valait mieux essayer la liste des rêves, plutôt que rester là à ruminer, la priorité numéro un a été de faire quelque chose avec mon granola. Cuisiner du granola était une activité hebdomadaire, je n'avais pas besoin d'y penser : la première idée de produit était là. Mais comment aborder un tel projet de granola ?

Je suis architecte, ce qui n'est pas exactement la bonne expérience. Le granola fait maison n'était pas une option car nous avons un labrador brun gourmand à la maison. La liste des doutes et des points d'interrogation était sans fin, mais d'un autre côté, il y avait beaucoup d'envie à se lancer.

Chacun entreprend à partir de son propre contexte et de sa propre personnalité. Pour moi, il était important de couper mon rêve de granola en petits morceaux réalistes. Je me suis donc rappelé à l'ordre et me suis demandé : quelle est la première étape ? Et pour moi, c'était : la recette. Pour moi-même, je faisais du granola au feeling, donc à partir de maintenant, je devais noter toutes les étapes et les quantités.

Cette action qui semble ridiculement petite est le plus grand pas que j'ai fait au cours des six dernières années. Avec cette petite action, je me suis débloqué. Un premier pas met tout en mouvement et vous conduit automatiquement au suivant. Et ne vous faites pas d'illusions, le suivant n'est arrivé que quelques mois plus tard. J'ai passé un coup de fil informatif à l'AFSCA pour savoir quelles étaient les réglementations si je voulais créer mon propre atelier de granola. Ce n'est pas que tout était clair après ce moment-là, au contraire, mais c'était une autre étape. Et petit à petit, les étapes se succèdent jusqu'à ce que, à votre propre étonnement, vous vous retrouviez à suivre un cours.

Autres histoires

 

L'emballage de l'IJLB est-il durable ?

 

Pourquoi les fraises séchées du n°8 sont-elles si rouges ?

 

Is granola gezond?

 

Comment manger le granola ?